Sortie Club du 8 Novembre 2015 – Fontainebleau

image_pdfimage_print

La semaine dernière nous étions en automne, ce matin c’était le printemps ! Bizarre, j’ai pas vu passer l’hiver moi…
Bilan : 16 personnes au départ à Fontainebleau dont un nouveau futur adhérent (?!) : Marco ! Un mec super, il m’a acheté mon Trek.
Il fait beau, il fait doux, la forêt est magnifique : la matinée s’annonce super on va rouler, rouler, rouler… Ça c’est ce que l’on croyait…
Et oui la matinée a été truffée d’incidents :

.
– Marco casse sa chaîne dans une petite montée sablonneuse – je peux vous dire que ce n’est pas un problème de matériel, la transmission étant quasiment neuve, c’est sure le Marco il a dû bourriner – va falloir lui apprendre à anticiper,

.
– ToF (oui c’est moi je sais mais je raconte) a bien percé son tubeless arrière à tel point que le préventif a eu bien du mal à venir combler puis réparer le trou. L’image que tout le monde retiendra c’est quand à l’arrêt j’ai fait tourner la roue pour que le liquide se déplace vers le trou et que celui-ci a giclé partout sur mon visage. Merci qui… et oui une bonne faciale !

.
– Lolo a explosé sa patte de dérailleur (j’y reviens pour vous expliquer).

.
Et puis aussi pour bien montrer à Marco qu’à l’ACI nous sommes tous unis et roulons ensemble en refusant de faire des groupes, nous avons réussi à créer 3 groupes qui chacun se cherchaient les uns les autres. Nous, nous étions tellement loin que même le sifflet 130dB de Patrice n’était pas entendu par les copains, alors on s’est retrouvé grâce aux n° de parcelles et heureusement que les GSM fonctionnaient et que Patrice avait une carte.
Enfin, il faut en parler parce que ça n’arrive pas souvent et qu’en plus c’était super beau – Lolo s’est bien gamellé sur un caillou glissant, le genre de gamelle qui fait mal au bonhomme, au vélo (patte de dérailleur) mais encore plus à l’égo. Pourquoi ? C’est simple : quand Patron te dit ‘oulla ça glisse vachement, allez-y tout doux’ et que le Lolo explique à tout le monde que ça passe tranquille et se retrouve couché sur le caillou ben la chute est plus dure.

.
Pour finir Marco a trouvé qu’on était tellement des blaireaux qu’il a préféré bâcher à 15km entrainant avec lui Patrice pour boire une bière à l’auberge du coin – bravo, je crois qu’on va faire quelque chose de bien de toi !
Et puis comme les 2 lascars étaient du coup un peu en avance ils nous ont attendu gentiment au parking. Pourquoi ? Ben parce que Claude payait son apéro pour arroser son vélo tout neuf (enfin presque, il a 3 mois, il était temps). Claude merci à toi c’était super ! Marco, Patrice : c’est bien les gars vous allez bien progresser !

.
Bilan : 32km pour les 3 qui ont fait le tour au complet – moins pour tous les autres qui ont préféré finir par la route – beurk !

.

ToF