Les Chemins du Soleil 2015

image_pdfimage_print

Un CR des chemins du soleil un peu vite fait. Les images suivront …

Départ de Malesherbes à 5h00 du matin le jeudi de l’ascencion pour Stéphane , Pierre et moi-même alors que Lolo, Thibault et Cyrille sont partis la veille. 6h30 pus tard, nous voilà,à Saillans. Il me faut encore ( ainsi qu’à Cyrille) déposer la voiture à l’arrivée de l’étape du dimanche ( dans Gap). Cela nous fait  2 heures de plus de voiture, un repas expédié au Mc Do et un retour sur Saillans en bus durant 2h15. Au final, nous déboulons au camping de Saillans à 17h30 et je constate avec plaisir que les copains ont monté ma tante dans l’aprés_midi, sympas les potes ! Lolo et Cyrille se font l’étape de nuit de 9h30 à 1h00 du matin environ mais je ne sais pas bien , je dormais si bien …Le lendemain, bing, réveil à 6h00 pour un départ à 8h15. Cela laisse juste le temps de ranger la tante, de porter tout son matos au camion, de prendre le p’tit déj ( 10 min- 1/4 h de queue chaque jour), d’aller aux toilettes ( 5-10 min de queue) et hop, c’est parti.

 

ETAPE 1

Tout va bien jusqu’à un col où nous subissons un embouteillage monstre qui nous bloque sur une crête ventée pendant 1h40 !! Et en plus, ça caillait sévère. Lolo, thibault et Cyrille finiront l’étape ( sauf 10 km à la fin car Thib a pété son dérailleur) , ils sont passé au début de l’embouteillage. Pire, au moment de repartir, la pluie s’invite progressivement pour finir par des trombes d’eau avec un net rafraichissement , genre 7°c avec du vent. Au second ravito, totalement congelés, après 1600 m de D+ tout de même, nous décidons de bâcher. Pierre et moi rentrons par la route ( 20 km à vive allure) et ne comptez pas sur moi pour vous dire que Stéphane a carrément pris la navette ! Je vous dis pas la queue au camping pour la douche du soir ! Tiens, c’est pas dur, j’ai bâché la douche aussi …mais pas la bière le soir.

 

ETAPE 2

Une journée commencée avec un bon peit embouteillage de 10 min 1/4 h à l’entrée d’un single et sous un ciel couvert  puis ensuite … l’extase ! Du soleil enfin généreux, de la difficulté, des singles : tout ce que nous étions venus cherché en fait. Une étape dure avec 2500 m de D+ mais fantastique. Avec en points d’orgue 2 descentes sur plusieurs centaines de mètres de dénivellé ; ludiques, techniques ( mais pas trop car tout sur le vélo), INOUBLIABLES. Ces portions qui nous ont mené à Aspres puis à Veynes en fin d’étape resteront bien longtemps gravées dans ma mémoire, je ne trouve pas les mots !!

Seul bémol, Stéphane n’était pas avec nous à cause d’une absence de frein arrière, mince.

 

ETAPE 3

Départ à 6h45 cette fois-ci ! Je vous laisse deviner l’heure où a du sonner le réveil. C’était pas un WE à faire la grasse matinée, ça c’est sûr. Cette étape comporte une barrière horaire que j’estime personnellement infranchissable étant donné mon niveau. Stéphane y croit toute la matinée et nous arrivons au lieu fatidique à 13h35 au lieu de 13h20. Le dernier single en balcon dans les pierriers nous a été fatal et les organisateurs ont été impitoyables. Bien sûr, Cyrille, Thibault et Lolo sont un ton au dessus ( ou 2 peut-être) et sont arrivés  à  temps pour profiter de la totalité de l’étape. Nous ravalons vite notre déception car nous savons qu’il est possible  de récupérer le parcours plus loin et il reste encore au moins 2 heures de vtt pour boucler le parcours. Pierre et Stéphane profitent pleinement de l’épilogue qui leur est proposé mais je dois rentrer par la route (17 km) car j’ai pété 2 rayons, amertume extrême !!!

L’étape 3 fut tout simplement grandiose avec 2500 m de D+ environ

Un repas de cloture s’offre à nous dans un gymnase de Gap et il n’est pas difficile de constater que tous les 6 avons l’air totalement détruits même Thibault, Lolo et Cyrille ont tapé dedans, cela se voit !!!

En ce qui concerne Pierre, première sortie à la montagne :  les chemins du soleil ! C’est très fort mais attention, le reste risque de paraître un peu fade…

 

Bon les bulletins de chacun

  • LOLO : impeccable, a dominé son sujet de bout en bout ( impressionnant ds le single vertigineux selon Thibault)
  • THIBAULT : Le garçon avait une caisse de ouf et était totalement survolté ( semblait vouloir reprendre son vélo pour une autre étape après le repas de Gap)
  • CYRILLE : Perturbé dans sa préparation, a géré de bout en bout sans faiblir
  • PIERRE : A traversé ces 3 jours sans problème aucun même si les portages ne semblent pas être sa spécialité …ni les nuits sous la tente ! La force tranquille … sauf quand il déraille et se met à hurler dans la montagne de façon totalement déplacée ( parole d’expert)
  • STEPHANE : WE complet . Il a cassé du matos ( rayons, freins arrière), pris la navette, souffert dans les descentes le premier jour, fait une descente sur le frein avant uniquement le second ( complètement taré) et a fait la course en tête le troisième pour vaincre la barrière horaire
  • JUAN : A l’aise sur la durée ( endurance OK) mais beaucoup moins dans le rythme (à travailler). Dépité de n’avoir pu finir la dernière étape …

 

Conclusion perso

Sacré épreuve ces chemins du soleil mais très exigeante : parcours vélo, voyages en voiture, aspects matériels au camping …Peut-être que je le referai …avec une préparation un peu différente, à voir.

Juan